Accueil

Le rendez-vous formation des professionnels de l’audiovisuel, du cinéma, de la musique, du spectacle vivant et du web

Témoignages des premiers stagiaires Digital Imaging Technician

Formation Digital Imaging Technician
Merci aux stagiaires de la première session de la formation Digital Imaging Technician, ils ont accepté de nous parler un peu d'eux et nous donner leur avis sur la formation qu'ils ont suivi à Cifap.

 

 

 

 

Témoignage d'Aurel DESORMIERE :

Témoignage de Florian GUYMONT :

 

 

Interview de Morvane GEANDREAU, stagiaire de la première session de formation Digital Imaging Technician pendant son stage à Cifap. 

 

Qui es-tu et que fais-tu ? 

"J'ai 26 ans, je suis assistante caméra sur des longs-métrages, des téléfilms et des séries télé."

 

Pourquoi fais-tu cette formation ?

"Je pense que D.I.T est un métier d'avenir.

C'est important de s'ouvrir à de nouvelles choses parce que ça peut faire partie de ce qu'on demande à un assistant caméra. Je trouve que c'est quelque chose d'intéressant à découvrir. On apprend de nouvelles choses relatives à nos métiers.

Et aussi parce que je pense que ça peut m'ouvrir de nouvelles portes professionnelles."

 

Quel est ton avis sur cette formation ? 

"Pour l'instant j'en suis très contente. On a deux jours de théorie et huit jours de pratique. Donc les deux jours de théorie sont assez denses, on voit beaucoup de choses assez rapidement.

Après je pense que c'est vraiment essentiel parce que ça m'a vraiment éclairée sur plein de points. Des choses qu'on sait mais qu'on ne sait pas dans le détail ou dans la profondeur. 

Frank est hyper pédagogue, on sent qu'il a l'habitude de faire des formations, donc c'était vraiment très chouette.

Thierry est sur les plateaux donc ce n'est pas la même approche. Mais du coup on a une vision très concrète de ce que fait un D.I.T. Il peut nous parler de son expérience sur les plateaux puisque c'est ce qu'il vit actuellement. C'est hyper formateur aussi. On n'a pas la même approche, on est plus libre quant au logiciel qu'on étudie. On se rend compte de choses par nous-mêmes. Mais il est quand même toujours derrière nous pour nous épauler en cas de soucis, si on a des questions. Il est très présent mais il nous laisse aussi découvrir les choses par nous-mêmes ce qui est bien. 

Ce qui est chouette dans cette session c'est qu'on ne vient pas tous des mêmes univers. Certains viennent des plateaux et d'autres de la postproduction et du coup on peut s'entraider. Il y a des approches qui me sont plus familières sur les plateaux, mais que quelqu'un de la postproduction, par exemple le monteur ou l'étalonneur, connaitra moins. Avoir une mixité au sein des stagiaires est important, on n'a pas tous les mêmes compétences et donc on a des choses à s'apporter.

 

Peux-tu nous expliquer le métier de D.I.T ? 

J'ai découvert lors de cette formation que le métier de D.I.T peut être hyper variable selon les configurations de tournage. 

Il y a le DIT on set et le D.I.T Data, on peut être en postproduction ou sur le plateau. 

Le D.I.T c'est la personne qui a la gestion des rushes à sa charge. Il s'occupe de tous les uploads et de la sécurité des rushes pour tous les backups.

Il peut aussi créer des LUT ou des looks pour le chef opérateur. Si tu as envie de donner une direction précise à ton image, tu crées ces LUT ou ces looks, via des logiciels, qu'ensuite tu importes dans la caméra. Soit tu décides de tourner avec, soit tu as juste le retour dans les écrans pour les gens du plateau, que ce soit à la réalisation, la mise en scène ou le maquillage. Notre formateur nous disait "Un look c'est comme mettre un effet Instagram sur son téléphone" Après tu peux choisir de l'enregistrer lorsque tu tournes ou de ne pas l'enregistrer pour prendre la décision plus tard en postproduction. 

C'est pour se donner une idée de ce que pourrait être le film avec des effets appliqués et pour se rendre compte de ce qui est possible de faire avec l'image. 

Le D.I.T doit aussi s'assurer de la qualité de l'image : s'il y a des pixels morts par exemple. Il peut aussi vérifier le point en accord avec l'assistant caméra.

Le D.I.T c'est vraiment le lien entre les gens du plateau et les gens de la postproduction. Il fait les échanges entre le chef opérateur et la postproduction.

Selon les configurations, le plateau,  le pays dans lequel tu tournes aussi, le poste n'est pas le même."

 

 

02/07/2015

Actualités similaires

Catalogue formations 2019 Cifap

Catalogue des formations 2019

Vous l’attendiez impatiemment, le voici, plus beau encore que l’année dernière : le catalogue 2019 de nos formations !
Au sommaire, nos incontournables mais aussi des nouveautés :...

17 nouvelles formations certifiantes au CIFAP

Déjà porteur de nombreux titres RNCP, CIFAP étoffe encore son offre certifiante : audiovisuel, cinéma, musique, spectacle vivant... autant de domaines concernés par ces nouveaux dispositifs.

Souhir Turki Khalifa

Devenir camerawomen, le rêve de Souhir

Il y a quelques mois, Souhir Turki Khalifa a suivi la formation "Tourner avec une caméra Sony F-Series" dans le but d’apprivoiser, de maîtriser les caméras PXW-FS-7, PMW-F5 et PMW-F55. Etre "camerawomen" a toujours été son rêve, un rêve qui s’est concrétisé grâce à une formation...