Cifap Formation

Le rendez-vous formation des professionnels de l’audiovisuel, de la musique, du spectacle vivant et du web

Formation La pratique du steadicam

Formation certifiante - Intitulé du certificat professionnel délivré conformément au système de certification de la FFP "Opérer au steadicam"

Durée totale :
49 heures sur 7 journées

Effectif maximum :
8 personnes

Lieu de la formation :
27 bis rue du Progrès à Montreuil (93100)

Date des sessions

Date des sessions
Clôture des inscriptions

Jusqu’au milieu des années 70, pour suivre au plus près un personnage avec une caméra, il existait trois solutions : la caméra à l’épaule, avec ce que cela suppose d’imprécision et de manque de fluidité, la dolly, un lourd dispositif de caméra monté sur un chariot circulant sur des rails, ou la grue louma… tout aussi lourde.

En 1972, un technicien de Philadelphie travaillant sur des spots publicitaires et sur la série Sesame Street (1, rue Sésame en France), a eu l’idée d’un système combinant la liberté d’usage offerte par la caméra à l’épaule et la stabilité d’image de la dolly : Garrett Brown, c’est son nom, inventait le steadicam.

A ses débuts et jusque dans les années 1990, l’outil était manié par de rares spécialistes pour le tournage de plans très particuliers, mais toujours très remarqués. L’effet "stead" (fluidité de mouvements, de déplacements, sensation de flottement…) allait rapidement s’imposer comme l’une des figures fondamentales du langage audiovisuel !

De nombreuses améliorations techniques ont été apportées depuis au modèle d’origine conçu par Garrett Brown. De même, d’autres modèles et d’autres fabricants, aux Etats-Unis et en Europe, ont à leur tour contribué à l’essor et à la démocratisation de cet outil.

Aujourd’hui, rares sont les longs et courts métrages, les téléfilms, les documentaires, les vidéo clips qui n’ont pas recours pour au moins une séquence donnée à ce procédé de stabilisation. Le stead (pour reprendre son appellation la plus commune) est à ce titre devenu un outil incontournable de prise de vues. Sa maîtrise constitue par conséquent un atout professionnel sérieux pour tout opérateur image, elle nécessite toutefois une grande technicité que permettra cette formation.

La remise du certificat de compétences CPFFP "Opérer au steadicam" est soumise à la réussite de l’examen final et du passage devant un jury de professionnels, évaluateur et certificateur.

Objectifs

A l’issue de la formation, les stagiaires seront en capacité de :

  • žPréparer le steadicam pour l’adapter à la configuration du tournage (low, high ou long mode, combinaison du stead avec d’autres machineries, accessoirisation de la caméra, gestion du poids, équilibrages…).
  • Adopter la bonne posture et dissocier les mouvements de la caméra de ceux de leur propre corps.
  • S’adapter à l’environnement (couloirs étroits, escaliers, obstacles) et aux contraintes de style (prise de vues en marche arrière, en courant, etc…).
  • Assurer la qualité et la composition du cadre tel qu’attendu par le réalisateur.
  • Acquérir expérience et confiance en soi en tant qu’opérateur stead.

Profils

Cadreurs, opérateurs de prise de vues, chefs opérateurs et plus largement tout technicien de l’image souhaitant appréhender la prise de vues au stead.

Pré-requis :

  • Avoir une expérience significative de la prise de vues numérique.
  • Etre en parfaite condition physique, en particulier au niveau du dos et des articulations.

Conditions d'accès

Accueil et information du candidat par un conseiller en formation, en vue de  constituer le dossier administratif qui sera transmis au responsable pédagogique

Constitution du dossier. Le candidat doit renseigner le dossier avec les éléments suivants :

  • Un courrier détaillant son projet professionnel
  • Un CV à jour indiquant : les diplômes, titres et certifications obtenus, l'expérience professionnelle (liste des emplois occupés, activités bénévoles, salariées ou non) les formations antérieures
  • Démo réelle ou extraits de travaux professionnels (sur clé USB, DVD, disque dur ou via des liens Internet…)

  • Idéalement et si possédé, dernier compte rendu de la visite médicale professionnelle obligatoire, ou courrier d’un professionnel de santé attestant la capacité physique du candidat à porter un poids important.

Etude du dossier de recevabilité par le responsable pédagogique du stage. Sera alors analysée la corrélation entre le projet personnel du candidat (sa culture du métier, le contexte de mise en œuvre, son réseau…) et la réponse apportée par la formation. Le responsable pédagogique s’assurera également que tous les pré-requis sont respectés. Le candidat est alors informé de la recevabilité de son dossier. Le conseiller en formation en charge du dossier accompagne alors le candidat dans ses démarches administratives auprès de son organisme financeur.

Processus de certification

L’évaluation des connaissances et compétences acquises se fait en 2 temps linéaires : le premier par voie de constitution d’un dossier de contrôle continu, initié par les formateurs référents et le responsable pédagogique, en cours de formation, le second par le bais du passage devant un jury de délivrance du certificat à l’issue du stage.

žLe dossier de contrôle continu contient divers éléments (documents ou contenus) produits par le stagiaire à échéance des étapes clés de son apprentissage. Il contient également les comptes rendus établis par les formateurs à l'issue de leurs interventions, comptes rendus faisant état du parcours du stagiaire, de ses forces, faiblesses, posture.

žL’examen oral est programmé la fin de la formation. Lieu de passage : CIFAP, 27 bis rue du Progrès à Montreuil (93100).

NB : le détail de la procédure est communiqué lors de l'envoi du programme complet de la formation.

Demande d'information

Intervenants

Noël VERY

Noël VERY

Chef opérateur, cadreur stead

Diplômé de l’Ecole Louis Lumière, il est l’un des premiers opérateurs à utiliser le STEADICAM® en France. Il est ainsi présent sur les tournages de nombreux téléfilms et longs métrages, dont « Subway » et « Nikita » de Luc Besson, « Ripoux contre Ripoux » de Claude Zidi, « La Femme de mon pote » de Bertrand Blier, « Les Visiteurs » de Jean-Marie Poiré, « Grosse fatigue » de Michel Blanc, « Place Vendôme » de Nicole Garcia, « Délice Paloma » de Nadir Moknèche… De manière plus générale, il travaille tour à tour comme cadreur, chef opérateur et opérateur steadicam aussi bien pour le cinéma que la télévision, le documentaire que la fiction.

Forest FINBOW

Forest FINBOW

Chef opérateur, steadicamer, co-fondateur de la société de production BarrHauss.

Sa position avant-gardiste sur les nouvelles technologies, couplée à son expérience du cadre et de la photographie, a amené Forest à devenir consultant auprès de nombreuses sociétés de production ou post production et de chaînes de télévision, en parallèle de son activité de terrain. Certifié Expert SONY ICE depuis 2008, il forme les professionnels de l’image aux caméras  Sony, Arri, Red et Canon. Il est régulièrement consulté pour concevoir et profiler l’image de caméras et de plateaux ainsi que conduire des essais techniques pour expérimenter les technologies futures du cinéma et de la télévision : 4K, HDR, HFR etc..

Contacts

Olivier Brun

Tel : 01 48 18 28 38

Email : formations@cifap.com

Cette formation peut s'organiser sur mesure, contactez :

Rémy Prat

Tel : 01 48 18 28 18

Email : sur-mesure@cifap.com

27bis Rue du Progrès, 93100 Montreuil

Déroulé de la formation

Prise en main des outils et travail sur la posture (1 jour)

  • Mise en situation immédiate par le biais de l’utilisation d’un steadicam préparé devant les stagiaires par l’intervenant
  • Démonstration de la bonne utilisation de l’outil avant un 1er test d’équipement permettant de  mesurer l’aisance et la posture des futurs steadicamers
  • žConseils et préconisations pour assurer le maintien (équilibre et sécurité physique)
  • žPrésentation détaillée des modèles utilisés pendant le stage et de leurs accessoires
  • žExercices avec cet équipement (plusieurs modèles, poids et tailles différentes) jusqu’à validation de la posture du stagiaire

Exercices pratiques : gestion du cadre sur la base de mouvements simples (1 jour)

  • 1ers essais filmés en configuration classique (sol plat, suivi et enroulé de personnages)
  • žVisionnage critique des rushes : focus sur la qualité des mouvements et de la composition de l’image

Mise en pratique des règles fondamentales de configuration, montage et équilibrage d’un steadicam (1 jour)

  • žEtude des différentes configurations d’un steadicam : balances statique et dynamique, position normale ou inversée (high mode et low mode), main droite ou main gauche (position goofy ou regular)…
  • žAccessoirisation de la caméra sur le steadicam (reports de commandes, liaisons vidéo sans fil…)
  • žConseils de maintenance

Exercices pratiques : les figures de style et la gestion de l’environnement (2 jours)

  • žPrise de vues en marche arrière et marche avant, suivi de personnage (frontal, latéral…), panoramique et mouvements circulaires, escalier montant ou descendant avec courtes et longues focales…
  • žPratique du low et high mode
  • žUtilisation combinée d’un steadicam et d’une dolly
  • žGestion de la fatigue
  • žVisionnage critique des exercices réalisés et d’extraits de films de renom utilisant le steadicam

Mise en conditions réelles d’activité et préparation à l’examen (1 jour)

  • žDécouverte du cahier des charges du plan séquence complet à réaliser
  • Tournage

Examen de certification (1 jour)

Financement

  • Intermittents du spectacle, artistes-auteurs et journalistes rémunérés à la pige : sur étude de dossier par l’AFDAS (renseignements au 01 44 78 38 44), à la condition de satisfaire aux critères de recevabilité (toutes les précisions sur le site de l’AFDAS)
  • Salariés d'entreprise : possibilité de prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue
  • Autres statuts : nous consulter

Moyens techniques

Les stagiaires disposent durant toute la durée de formation de plusieurs modèles de stead entièrement équipés et accessoirisés. Un stead par binôme est garanti.

Pour un stage à effectif complet, le matériel suivant est mis à disposition des participants:

  • 1 steadicam III, avec moniteurs, télécommande, système vidéo HF, cage et accroches pour configuration "Low mode"
  • 1 steadicam modèle III complet, alimenté par batteries V-Lock, avec moniteur numérique, télécommande deux voies. Ce steadicam est équipé d'un bras renforcé permettant l'utilisation de caméras lourdes équipées d'objectifs pesants, comme des zooms 35mm
  • 1 Glidecam. Stabilisateur de type Steadicam pour petites caméras ou appareils photos type Canon 5D
  • 1 système modulable Concorde de L’AIGLE

Ou tout autre modèle de qualité au moins équivalente.

En outre, les stagiaires disposent de plusieurs caméras numériques de poids et de formes distinctes (DSLR, EX3, DSR 450…), ainsi que d’une western dolly pour la réalisation de travellings complexes. Un plasma et des enceintes sont fournis pour relecture des rushes. Un plateau de tournage totalement équipé (grill, éclairage, bijoute…) est accessible sur la période.

Attention :  prévoir des vêtements amples et des chaussures souples !

Vidéo

Témoignages

quote
quote

8 Stagiaires pour 4 steady et parfait travail en binôme (parfait) Sérieux et détendu…Merci

Michel MATA LANGLOIS Photographe-Reporter/ cadreur à propos de Formation “La pratique du steadicam”
quote

Le stage de steadycam offre une approche complète de cet outil de travail, Noël Very et Rémi Jennequin font preuve d’une grande disponibilité afin de comprendre au mieux ce style de prise de vue. Les notions de bases concernant l’équilibrage sont claires et la pratique est immédiate. Rémy propose les exercices de base pendant que Noël nous propose des mises en situation diverses et variés.
La formation permet de travailler sur 3 ou 4 steadycams différents, ce qui permet de travailler très régulièrement chaque jour . Noël Véry reste disponible après la formation si l’on a des questions ou du matériel type stead a mettre en oeuvre. Il m’a d’ailleurs aidé à mettre sur pied un stabilisateur qui marche bien mieux maintenant!
Une formation donc très complète
Merci aux formateurs ainsi qu’à l’ensemble de l’équipe du CIFAP pour leur accueil.

Kevin Vincent, chef opérateur à propos de Formation “La pratique du steadicam”
quote

A part le parking et les négociations difficiles avec Cifacom et le gardien, tout s’est très bien passé.
Un personnel attentionné et sympathique, des instructeurs bons pédagogues, tout le monde aura été performant.
A très bientôt.
Merci encore

Hugues ESPINASSE 1er assistant caméra à propos de Formation “La pratique du steadicam”
quote

Nous étions deux stagiaires avec deux stead. Impossible de faire mieux. De plus, un très bon contact avec l’intervenant, beaucoup de pratique, de la pédagogie, de l’humour. C’était parfait. Il était très compétent et nous a divulgué beaucoup d’astuces. Nous sommes allés bien au-delà de mes espérances. Super expérience.

Fabien Cousin à propos de Formation “La pratique du steadicam”

Inscription

1

Veuillez compléter ce formulaire :

* Champs obligatoires
Conformément à la loi du 6 janvier 1978, tout utilisateur dispose d'un droit d'accès, de rectification et de radiation aux informations le concernant. Ce droit s'exerce auprès du service communication du CIFAP.

2

Vous serez contacté par un conseiller. Il vous oriente et vous aide à constituer votre dossier de financement.

3

Vous validez votre financement et obtenez votre inscription en formation.

Formations connexes

Caméras grand capteur : Panasonic GH4, Red Epic, Canon C300, Sony FS7

Découvrir les options de production qui s’offrent aux professionnels et prendre en main les différentes caméras grand capteur. Appréhender la notion de tournage négatif et positif.

Tourner avec une caméra Sony F-Series : PXW-FS-7, PMW-F5 et PMW-F55

Identifier les différentes options de production. Mettre en oeuvre les différents workflows. Aborder le cas particulier du live pour intégration des F-series en multicam. Evaluer les avantages et contraintes de chaque caméra.

La prise de vues avec caméras RAW et 4K : RED Epic, ARRI Alexa, SONY PMW-F55

Appréhender le fonctionnement avancé des caméras ARRI, RED et SONY afin d’optimiser leur exploitation par l’équipe image, des essais caméras jusqu’à l’étalonnage numérique et la projection.

La prise de vues extrême: sous-marine, aérienne, en condition de vitesse

Savoir choisir l’équipement adapté aux conditions extrêmes et mettre en place des dispositifs complets embarqués. Acquérir un savoir-faire par le biais de simulations et d’exercices sur le terrain, en conditions de tournage extrême.