Cifap Formation

Le rendez-vous formation des professionnels de l’audiovisuel, du cinéma, de la musique, du spectacle vivant et du web

Formation Produire et réaliser une fiction courte

Formation certifiante - Intitulé du certificat professionnel délivré conformément au système de certification de la FFP : "Produire et réaliser une fiction courte"

Produire et réaliser une fiction courte
  • Durée totale : 105 heures sur 15 journées, soit 3 semaines
  • Durée hebdomadaire : 35 heures
  • Effectif maximum : 8 personnes
  • Lieu de la formation : 27 bis rue du Progrès - 93100 Montreuil

Date des sessions

Date des sessions
Clôture des inscriptions

La démocratisation des moyens techniques et la multiplication des canaux de diffusion ont ouvert de grandes perspectives à ceux qui se rêvent auteur ou réalisateur… et l’un de s’engager dans la création d’un projet de moyen métrage, l’autre de web série ou autre film court. Mais combien de jeunes cinéastes ont pris la mesure, à l’épreuve de la mise en œuvre, de l’exigence que demande la création de fiction. Aussi passionnant soit-il de se lancer dans l’aventure, cette dernière demande une mise au service totale, une parfaite connaissance des enjeux, des moyens, des méthodologies de travail, pour aboutir à une œuvre exploitable et digne de ce nom.

Au-delà de cette connaissance et du nécessaire professionnalisme à donner à votre démarche, cette formation vous permettra d’établir le lien entre les différents créateurs et acteurs clés du projet afin d’acquérir, par l’analyse des différentes étapes du passage de l’écrit à l’image, une méthode de fabrication du film de fiction et une grande rigueur.

La remise du certificat de compétences CPFFP "Produire et réaliser une fiction courte" est soumise à la réussite de l’examen final et du passage devant un jury de professionnels, évaluateur et certificateur.

Taux de réussite à l'examen : 85% (enquête de 2019)

Objectifs

A l’issue de la formation, les stagiaires seront en capacité de :

  • Comprendre les différentes étapes de la fabrication d’un film, à partir du scénario
  • Etablir le langage commun entre les métiers (producteurs, scénaristes, réalisateurs, équipes techniques, acteurs, post-producteurs…) nécessaire au processus de création d’une fiction
  • Connaître les moyens de mise en œuvre, leurs avantages, leurs contraintes et leur coût
  • Appréhender les attentes des financeurs et diffuseurs, apporter une réponse en corrélation
  • Acquérir les principales techniques du langage visuel et les bases de la grammaire cinématographique
  • Procéder à un découpage technique et mettre en scène les acteurs du film

Profils

  • Professionnels des métiers du cinéma et de l’audiovisuel, porteurs d’un projet de réalisation de fiction et souhaitant en comprendre les enjeux afin d’en diriger la mise en œuvre
  • Réalisateurs-auteurs ayant une première expérience de création et souhaitant développer une méthode de travail plus professionnelle, plus rigoureuse

Pré-requis

  • Etre porteur d’un projet de fiction courte (court-métrage, web série…)
  • Posséder une bonne culture cinématographique
  • Une première expérience professionnelle préalable dans la production ou la réalisation de fiction est indispensable

Conditions d'accès

Accueil et information du candidat par un conseiller en formation, en vue de  constituer le dossier administratif qui sera transmis au responsable pédagogique.

Constitution du dossier. Le candidat doit renseigner le dossier avec les éléments suivants :

  • Un courrier détaillant son projet professionnel
  • Un CV à jour indiquant : les diplômes, titres et certifications obtenus, l'expérience professionnelle (liste des emplois occupés, activités bénévoles, salariées ou non) les formations antérieures
  • Toute pièce permettant de situer le projet de fiction courte dont le candidat est porteur (script, synopsis, scénario, dossier de production…)

  • Tout film réalisé ou produit antérieurement par le candidat (compilation sur DVD, lien vers une plateforme de diffusion de type Vimeo ou YouTube…)

Etude du dossier de recevabilité par le responsable pédagogique du stage. Sera alors analysée la corrélation entre le projet personnel du candidat (sa culture du métier, le contexte de mise en œuvre, son réseau…) et la réponse apportée par la formation. Le responsable pédagogique s’assurera également que tous les prérequis sont respectés. Le candidat est alors informé de la recevabilité de son dossier. Le conseiller en formation en charge du dossier accompagne ensuite le candidat dans ses démarches administratives auprès de son organisme financeur.

Pédagogie

La formation se déroule en trois temps, mettant en exergue les trois champs de compétences indispensables à la mise en œuvre d’un projet de fiction courte. La première semaine est axée sur l’appréhension des différentes étapes de la production et plus précisément du choix d'un projet plutôt qu'un autre, à partir d’une expertise de faisabilité technique et financière.  Sont étudiés pour se faire les outils et réseaux existants. Les stagiaires sont amenés durant cette première phase à se familiariser avec le devis, afin de comprendre les impacts du plan de financement sur leur projet ou leur choix. En parallèle, ils doivent avoir une bonne connaissance des attentes des diffuseurs afin d’apporter une réponse à la hauteur.

La deuxième semaine est consacrée au développement du mécanisme de l'écriture cinématographique et l’apprentissage de ses codes (découpage du script en séquences, plans...). Cette étape indispensable permet la préparation à la mise en œuvre du tournage.

Peuvent alors être identifiés les choix techniques, les bons outils de post-production. C’est également le moment pour le futur réalisateur de comprendre le langage du chef opérateur qui va fabriquer l’image de son film, dans tous les sens du terme, et de développer une bonne communication au travers notamment d’une mise en forme adaptée de son scénario.

La dernière semaine est consacrée au tournage de séquences soigneusement sélectionnées pour confronter les stagiaires aux exigeantes règles du découpage et à la mise en scène. Ces séquences sont réalisées suivant un processus de préparation précis, acquis durant leur formation. Un chef monteur, présent en plateau, monte les rushes à flux tendu, afin de permettre aux stagiaires de se confronter au résultat de leur divers choix, tant sur le plan de la nécessaire continuité que de celle du jeu d’acteur.

Conformément à la Charte de Qualité Formation AFDAS, cet exercice n’a cependant pas pour objet d’être diffusé, la finalité de la formation étant l’acquisition d’un savoir-faire et non la réalisation d’un produit fini.

Processus de certification

Contrôle continu et évaluation durant la formation

La session de formation prépare à l’obtention d’un titre CPFFP. Les stagiaires restent néanmoins libres de ne pas présenter leur candidature à l’oral de certification, sans que cela interfère sur le processus ou les contenus de leur formation.

Tout au long du stage, des évaluations prennent place dans le planning, suivant des modalités spécifiques pour chaque formation. L’évaluation par les contrôles continus est formative, en ce qu’elle constitue une partie du processus d'apprentissage, la présence à ces contrôles est donc obligatoire durant toute la durée de la formation, que le stagiaire décide ou non de présenter sa candidature à l’oral de certification.

L’assiduité et le comportement du stagiaire sont, avec les résultats obtenus aux différentes épreuves passées dans le respect de leur cahier des charges, des critères d’appréciation des connaissances et des compétences qui participent à l’évaluation de fin de stage. Ainsi, en fin de formation, avec l’ensemble de ces éléments, le collège des formateurs décide de l’éligibilité du stagiaire à se présenter devant le jury de certification.

Conditions d’éligibilité à l’oral de certification

En plus du collège de formateurs, la direction du CIFAP peut également décider de l’inéligibilité d’un candidat à l’oral de certification dans le cas de manque de travail, attitudes déplacées, absentéisme important, sans que cette liste soit exhaustive. Tout stagiaire absent à une épreuve de contrôle continu est considéré comme défaillant.

ORAL DE CERTIFICATION

Méthodes d’évaluation

Le jury évaluera le candidat au regard des compétences définies par le référentiel de certification. Un candidat absent à l’oral de délivrance du titre sera déclaré comme défaillant et éliminé.

Déroulement de l’oral

Après présentation et visionnage des séquences montées, questions du jury sur les choix faits lors de la mise en oeuvre.

La décision du jury est souveraine et ne peut être contestée. En cas d’échec, un candidat ne pourra se représenter que si le jury qui a statué l’y invite, et aux conditions de passation qu’il aura préconisées (nouveau dossier à constituer, complément de formation, ou tout autre condition qu’il jugera nécessaire à cette nouvelle candidature).

Si un candidat n’obtient pas le titre CPFFP mais que l'ensemble des compétences relatives à un bloc a été validé, alors ce bloc de compétences est tout de même acquis.

Partenaires

Demande d'information

Intervenants

Hugues Deniset

Hugues DENISET

Producteur

Parmi les films de fiction à son actif : « Un petit gars de Menilmontant », d’Alain Minier, « La quête du bonheur » de Camille Texiera , « La routine » de Philippe Bénard, « Les mains libres » de Brigitte Sy, « Bouquet final » de Michel Delgado...
Nous devons également à Hugues, en tant que réalisateur cette fois, le court métrage « Jeu de jambes » sorti en 2003.

Jérôme BORENSTEIN

Jérôme BORENSTEIN

1er assistant réalisateur

Membre fondateur de l'Association Française des Assistants Réalisateurs (AFAR) dont il a été durant 6 ans le secrétaire général. Titulaire d’une licence de cinéma, Jérôme Borenstein commence à travailler comme assistant-réalisateur sur des films institutionnels en 1988. Il devient par la suite deuxième assistant-réalisateur sur des séries télévisées et des long-métrages tournés en France avec des équipes anglaises et américaines. En 1995, il est engagé comme co-premier assistant-réalisateur sur le film "Tout le Monde dit I Love You" de Woody Allen. Commence alors une carrière de premier assistant-réalisateur qui le mène à collaborer avec des réalisateurs de renom comme : Sally Potter, Michael Bay, Brian de Palma, Richard Linklater, Eric Rochant, Steven Spielberg, Elia Suleiman et Quentin Tarantino. 

Dominique TABUTEAU

Dominique TABUTEAU

Réalisateur

Dominique Tabuteau a débuté sa carrière comme assistant réalisateur. Pendant dix ans, de stagiaire à premier assistant, il a pu expérimenter tous les genres de production, du blockbuster américain au film d'auteur français. 

En 1988, il commence à réaliser des films institutionnels avant de se tourner, trois ans plus tard, vers la fiction télévisuelle. Réalisateur de films unitaires, de pilotes ou d'épisodes de séries (Docteur Sylvestre, Julie Lescaut, Diane femme flic, Boulevard du palais, Sauveur Giordano, Sœur Thérèse.com, Famille d’accueil…), il participe à l'essor de la fiction française et à la mise en place de nouveaux modes de production.

Olivier AZAM

Chef monteur, réalisateur, membre de la coopérative audiovisuelle Les Mutins de Pangée

Il a réalisé des documentaires pour le cinéma dont Chomsky & Cie; Howard Zinn une histoire populaire américaine (co-réalisations avec Daniel Mermet); La cigale le corbeau et les poulets, Grandpuits et petites victoires… Il participe à de nombreux films de fictions et documentaires en tant que monteur ou premier assistant réalisateur.

Contacts

Elsa Nunes

Tel : 01 48 18 28 38

Email : formations@cifap.com

27bis Rue du Progrès, 93100 Montreuil

Déroulé de la formation

Semaine 1 : les étapes de fabrication du film, les acteurs du projet, les moyens de mise en œuvre

Avec un producteur et un diffuseur : mise en place d’un projet solide pour un financement possible

  • Analyse des différentes phases de création du projet : écriture, développement, pré-production, tournage et postproduction d’une fiction
  • Définition des enjeux, des rôles et des missions
  • Les sources de financement
  • Les aspects juridiques de la production
  • Les circuits de diffusion

Avec un 1er assistant-réalisateur : le dépouillement du scénario et l’identification des éléments remarquables

  • L’analyse du scénario en vue d’un plan de travail et sa mise en œuvre
  • Etude des contraintes

Avec un réalisateur : de la littérature à l’adaptation technique

  • L’étude des séquences
  • Le découpage technique
  • Les solutions du langage visuel
  • Les adaptations nécessaires à la production et l’interaction scénario/production/réalisation

Avec un directeur de postproduction : comprendre les nouvelles technologies pour un meilleur choix des moyens techniques

  • L’impact des solutions techniques, créativité nouvelle
  • Le numérique et la palette des outils à la disposition des productions

Avec un producteur : appréhender les imprévus

  • Approche des nécessités particulières du tournage
  • Le devis et les contraintes économiques
  • Quelles solutions ?

Semaine 2 : de l’écrit à l’image (travail sur la base du scénario d’un projet en cours)

Avec un producteur réalisateur : l’écriture visuelle, ou comment animer son récit

  • Le scénario : écriture littéraire ou écriture cinématographique ?
  • Les éléments constitutifs d’un scénario : les personnages, les décors, les actions, les dialogues…
  • Techniques de découpage, par séquences
  • Les mécanismes du récit : rythme, progression dramatique, continuité et discontinuité des actions…
  • Aspects stylistiques : ambiances, points de vue, figures narratives remarquables…

Avec un producteur réalisateur et avec la participation ponctuelle d’un chef opérateur : l’histoire en mouvement

  • La mise en image du film
  • Le cadre : valeur de plan, angle de prise de vues, composition d’une image (premier plan, arrière-plan, hors champ, profondeur de champ, niveau de détails, lumières et couleurs…)
  • L’image en mouvement, les mouvements dans l’image : entrées et sorties de champs, déplacements dans l’image, mouvements de prise de vues (zooms, travellings, panoramiques, mouvements de grue, caméras épaule, changement de point…), mouvements de lumières…
  • Le choix des moyens, la gestion du workflow

Semaine 3 : le découpage et la mise en scène (mise en pratique sur plateau de tournage)

Avec un réalisateur : différence comportementale entre réalisation et mise en scène

  • Choix des séquences à tourner
  • Réflexion autour de la direction d’acteurs et de la mise en scène

Avec un réalisateur : la répartition des rôles et des tâches

  • Travail de préparation du tournage

Avec un réalisateur et avec la participation ponctuelle d’un monteur : le montage, une autre forme d’écriture

  • Tournage
  • La gestion du récit cinématographique
  • Les outils du montage

Avec un réalisateur : se détacher définitivement de son œuvre

  • Visionnage critique des scènes montées
  • Bilan du stage

Examen de certification

Financement

  • Intermittents du spectacle, artistes-auteurs et journalistes rémunérés à la pige : sur étude de dossier par l’AFDAS (renseignements au 01 44 78 38 44), à la condition de satisfaire aux critères de recevabilité (toutes les précisions sur le site de l’AFDAS)
  • Salariés d'entreprise : possibilité de prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue
  •  Autres statuts : nous consulter

Coût de la formation par participant : 4 875€ HT soit 5 850€ TTC

Moyens techniques

1ère et 2ème semaines

Les stagiaires disposent pour cette première partie de formation d’une salle de réunion et de visionnage. Elle est équipée d’un système de vidéoprojection HD et d’un poste maître sur lequel sont installés tous les logiciels et/ou outils de travail des divers professionnels intervenants.

3ème  semaine

  • Grand studio de tournage avec cyclo, grill d’éclairages et décor
  • 1 unité de tournage complète, avec machinerie et matériel son, pour les tournages en conditions professionnelles
  • 1 station de montage
  • 1 écran large pour les visionnages

Vidéo

Satisfaction des stagiaires

4.8
quote

La formation s’est faite en petit groupe et c’était parfait !

Stéphan DUFRENET à propos Formation Produire et réaliser une fiction courte
quote

Comme nous n’étions que 3, les conditions étaient optimales d’autant plus que les relations entre nous étaient très donnes. Beaucoup de bienveillance et une volonté de transmettre de la part des formateurs et très bon accueil au CIFAP. J’ai trouvé ce que j’étais venue chercher pendant ce stage.

Alexandra DIMA à propos de Formation Produire et réaliser une fiction courte
quote

Très bonne formation, 19/20.

GERARD DAVID à propos de Formation “Les process de création de la fiction”
1 sur 3

Inscription

1

Veuillez compléter ce formulaire :

* Champs obligatoires

CIFAP traite les données recueillies afin de gérer vos demandes d’information et vous accompagner dans votre orientation. Nous vous informons que CIFAP utilise vos données à des fins marketing pour personnaliser et adapter ses offres de services à vos besoins et établir des statistiques et des modèles de profils marketings.

Vos données seront conservées pour une durée de 3 ans ; pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, veuillez consulter la politique de protection des données de l’école ou envoyer un mail à l’adresse dpo@cifap.com.

2

Vous serez contacté par un conseiller. Il vous oriente et vous aide à constituer votre dossier de financement.

3

Vous validez votre financement et obtenez votre inscription en formation.

Formations connexes

Scénario et dialogues en fiction

Acquérir les bases théoriques, les outils méthodologiques et une expérience concrète de l’écriture de scénario et des dialogues en fiction, avec l’appui de scénaristes et de comédiens confirmés.

L'assistant réalisateur en fiction

Se préparer à assumer la fonction d’assistant réalisateur à travers la gestion concrète et complète d’un tournage de long-métrage de fiction. Se préparer à l’examen délivrant le titre, à l’issue de la session.

Ecrire et réaliser un documentaire pour la télévision

Appréhender de manière pratique les process de création d’un documentaire, du développement à la post-production.

Direction de production en fiction

Se préparer à gérer les moyens artistiques, techniques et financiers nécessaires à la préparation, au tournage et à la finalisation d’une œuvre de fiction pour le cinéma ou la télévision.