Cifap Formation

Le rendez-vous formation des professionnels de l’audiovisuel, du cinéma, de la musique, du spectacle vivant et du web

Formation en classe virtuelle - Direction de post-production

Formation certifiante - Intitulé du certificat professionnel délivré conformément au système de certification de la FFP : « Diriger la post-production d’une œuvre pour le cinéma ou la télévision »

Direction de post-production
  • Durée totale : 105 heures soit 15 journées, soit 3 semaines
  • Durée hebdomadaire : 35
  • Effectif maximum : 8
  • Lieu de la formation : en distanciel

Pour connaitre les prochaines dates de session :

Contactez-nous

Le directeur de post-production effectue un travail de coordination, faisant le lien entre la production, le réalisateur et l’équipe technique en charge de la post-production. Il met en place le workflow du projet, planifie les diverses étapes de travail, établit les devis et les contrats, garantit le bon déroulement et la bonne fin des opérations, il manage les équipes en place et, en fin de projet, fait le bilan comptable de la post-production. Même si cette mission impose déjà au directeur de post-production de nombreuses compétences, connaissances et qualités, il serait réducteur de croire que son rôle s’arrête là. Sa place de pierre angulaire lui confère un point de vue à la fois technique et artistique qui en fait un consultant de grande valeur pour qui pense et projette la production d’une œuvre, il est donc fréquent de retrouver le directeur de post-production à la table des réunions de préparation au tournage, afin de proposer une approche créative compatible avec les moyens techniques dont disposent les opérateurs d’un bout à l’autre de la chaîne.

Le défi à relever par le directeur de post-production afin de maintenir sa valeur professionnelle est grand : ses compétences requises (grande connaissance technique, capacité de gestion financière et comptable, management et qualités relationnelles…) sont confrontées à la permanente et fulgurante évolution des technologies numériques et aux fluctuations économiques. Il doit être en veille constante afin de maintenir son niveau d’excellence et son employabilité.

La remise du certificat de compétences CPFFP « Diriger la post-production d’une œuvre pour le cinéma ou la télévision » est soumise à la réussite de l’examen final et du passage devant un jury de professionnels, évaluateur et certificateur.

Cette formation à distance permettra à chaque stagiaire d’intégrer ses contenus et savoir-faire en constante interactivité, en participant activement aux analyses de films et de dossiers, en réalisant des travaux de groupe avec les autres stagiaires, tout en étant suivi et formé personnellement par les formateurs.

 

Objectifs

  • Définir et mettre en œuvre tous les aspects (humains, juridiques, financiers, méthodologiques) inhérents à la fonction du directeur de post-production
  • Élaborer un devis de post-production en fonction du cahier des charges
  • Négocier avec les prestataires
  • Planifier les différentes étapes de réalisation de la production
  • Appréhender dans leur ensemble les solutions techniques possibles, leurs avantages et leurs contraintes
  • Mettre en place un workflow de post-production
  • En garantir le bon déroulement et manager les équipes en charge
  • Gérer les comptes de production
  • Assurer la relation client et la coordination entre les différents acteurs de cette chaîne

Profils

  • Toute personne souhaitant coordonner une chaîne de fabrication (workflow) internet, TV ou cinéma, ou effectuer une mise à niveau pour compléter ses connaissances dans ce domaine.
  • Chargés de post-production, chef-monteurs, chef-étalonneurs, mixeurs : professionnels de la chaîne de post-production de l’œuvre souhaitant évoluer vers la direction de post-production
  • Directeurs de post-production souhaitant mettre à jour leurs connaissances techniques ou améliorer leur méthodologie de travail
  • Directeurs de production, chef-opérateurs, réalisateurs : chefs de poste désirant comprendre le workflow d’un projet afin d’en mesurer les enjeux financiers et artistiques et ainsi faciliter leurs choix et prises de décision

Prérequis :

Pour postuler à cette formation en classe virtuelle, le candidat doit disposer de matériel informatique connecté. Un questionnaire lui sera envoyé pour analyser sa configuration, afin de valider ou non sa conformité aux pré-requis techniques indispensables.

Un contact avec le responsable informatique du CIFAP pourra aider à régler certaines difficultés et à installer les logiciels requis pour la formation.

Prérequis, expérience professionnelle :

  • Etre familiarisé aux étapes générales de production d’un film ou d’un programme audiovisuel
  • Maîtrise des bases de la comptabilité générale
  • Maîtrise des logiciels de bureautique usuels

Pré-requis

 

Conditions d'accès

Étude de recevabilité de la candidature (CV et lettre de motivation) par le responsable pédagogique de la formation, en présence physique ou non du candidat. Est alors analysée la corrélation entre le projet personnel porté (maturité, expérience, contexte de mise en œuvre, réseau, objectifs opérationnels visés…) et la réponse apportée par la formation. Le responsable pédagogique s’assure également que tous les prérequis d’accès à la formation sont respectés.

Le candidat est ensuite informé de l’acceptabilité de son dossier par le conseiller en formation en charge qui l’accompagne alors dans ses démarches administratives auprès de son organisme financeur.

Dans le cas d’une inadéquation entre projet et formation choisie, une alternative plus pertinente est proposée au candidat.

Pédagogie

Une session spécifique sera ouverte sur Blackboard Collaborate ou Zoom.

Afin de garantir une participation soutenue et un échange constant entre formateurs et stagiaires pendant toute la durée du stage, nous veillerons de manière très régulière à proposer une série de moment d’interaction avec nos stagiaires :

  • Jour 1 : présentation de tous les stagiaires et de l’intervenant formateur, définition des attentes de chacun et des engagements en termes de disponibilité que chacun s’engage à tenir
  • Tous les soirs : rappel des différents chapitres abordés dans la journée par les stagiaires (aide à l’assimilation et à la structuration)
  • Chaque matin : « mini-quiz » sur les thèmes abordés la veille et réponses aux questions qu’ils ont pu susciter
  • Régulièrement (tous les 3 jours environ), exercices sur Excel pour calculer, par exemple, les débits des flux vidéo traités, la volumétrie de stockage à envisager après un tournage, les plannings des équipes et des salles à prévoir pour la post-production, les devis induits en fonction des choix de workflow…
  • Le dernier jour, avant le bilan final, quiz général, pour apprécier les points qui n’auraient pas été assimilés et les revoir, pour aider à l’assimilation des savoirs
  • Correction collective du quiz
  • Tour de table virtuel pour que chaque participant exprime son avis sur le déroulement de cette formation

Modalité d'évaluation A l’issue de la formation, le formateur référent procède à l’évaluation des acquis du savoir et du savoir-faire inculqués jusque-là. Le résultat de cette évaluation est porté sur l’attestation de fin de formation transmise au participant.

 

Processus de certification

L’évaluation des connaissances et compétences acquises se fait en deux temps linéaires : le premier par voie de constitution d’un dossier de contrôle continu, initié par les formateurs référents et le responsable pédagogique, en cours de formation, le second par le biais du passage devant un jury de délivrance du certificat, à l’issue de la formation.

Demande d'information

Intervenants

Franck MONTAGNE

Franck MONTAGNE

Directeur de post-production

Spécialiste des filières de production pour la Haute Définition et le Cinéma Numérique, ancien superviseur des effets visuels chez Postmodern. Consultant workflows pour le cinéma et la télévision, Franck Montagné est membre de la Ficam et de la CST.

Myriam MARIN-CELIBERT

Directrice de production et juriste

Myriam débute sa carrière cinématographique dès 1992 comme coordinatrice de production. Administratrice dès 1995, elle fête en 2019 ses vingt ans en tant que directrice de production. Elle a collaboré avec Didier Van Cauwelaert, Victoria Abril, Penelope Cruz, Jean Rochefort, Manuel Gomez Pereira, Alejandro Agresti, Bruno Putzulu, Arturo Ripstein, Tcheky Karyo, Fanny Ardant et bien d’autres.

Egalement productrice exécutive et juriste, elle navigue régulièrement entre documentaires, clips, fictions et théâtre. 

Contacts

Yoan Labanhie

Tel : 01 48 18 28 40

Email : y.labanhie@cifap.com

27bis Rue du Progrès, 93100 Montreuil

Déroulé de la formation

Définition et enjeux du métier

  • Rôle du directeur de post-production, sa place dans une équipe…
  • Chaîne de post-production du film ou du programme TV
  • Lire un scénario du point de vue de la post-prod
  • S’organiser : gestion des dossiers, devis, factures
  • Plan de travail
  • Gestion des droits image et son
  • Devis (pub, fiction TV, long métrage, documentaire)

 Workflow

  • Pièges d’un vocabulaire souvent flou
  • Lien entre tournage et post-production
  • 6 points caractéristiques d’un fichier vidéo
  • Systèmes de distribution du cinéma numérique
  • Normes DCI et en HDTV (définition, origine, fréquences…)
  • Grandes familles d’économie de distribution et donc de production
  • Gestion de ratios multiples
  • Téléviseurs UHD, normes et labels
  • Vecteurs de distribution HDTV
  • Programmes en direct ou enregistrés : flux ou fichiers ?
  • Liaisons numériques : SDI, HDSDI, 12GSDI, HDMI…

Connaissances techniques fondamentales permettant de comprendre ce qu’est un workflow

Les problématiques du tournage :

  • Naissance de l’image dans la caméra
  • Outils de tournage : Sony/Arri/Red/Panasonic/Blackmagic/Canon
  • Choix décisif : composantes ou RVB/10 bits LOG ou RAW
  • Traitement d’un signal numérique : définition, échantillonnage, quantification, 4:4:4, 4:2:2, 4:2:0, fréquences, entrelacé, progressif
  • Traitement de la caméra numérique : dynamique d’une scène, taille physique des capteurs, profondeur de champ, sensibilité, courbes de gamma…
  • Codecs de tournage de post-production, de distribution
  • Contrôle des rushes : que voit-on ? Lut d’affichage « on set »
  • Calcul de stockage sur disques et sauvegarde

Problématiques en post-production :

  • Quel type de PAD livrer ?
  • Problématique de ratios d’image
  • Adaptation des ratios de diffusion
  • Notion de débit
  • Adaptation aux supports : professional disk, carte P2, cartes SxS/compact flash/ SDXC…
  • Gestion du RAW
  • Calcul de stockage sur serveur et sauvegarde

Workflow dans la post-production

  • Montage offline, on-line et conformation
  • Etalonnage
  • Effets visuels
  • Son

Ce module essentiel est traité en profondeur durant la formation : les connaissances enseignées sont non seulement indispensables à la mise en place d’un workflow adapté au projet (cinéma ou télévision) mais elles permettent le bon suivi de la production et la gestion de tous les imprévus pouvant avoir lieu (pannes, retards…). C’est grâce à ces connaissances qu’une solution pertinente sera trouvée, garantissant la bonne fin.

Gestion des droits et contrats

  • Panorama des différents types de droits à connaître et prendre en compte dans l’établissement du devis (droits image, droits musicaux…)
  • Analyse et production de modèles de contrats de travail (CDDU, intermittent…) et de contrats de prestation
  • Analyse et interprétation des conventions collectives

Planning et devis

Connaissances indispensables à la bonne préparation du planning 

  • Durées de fabrication pour chaque technique mise en œuvre
  • Possibilités de locations complémentaires ou de sous-traitance
  • Savoir-faire techniques et humains

Etablissement du devis 

  • Traduction des intentions du réalisateur en un cahier des charges techniques
  • Calcul des coûts en fonction des charges de travail estimées dans le planning
  • Pondération des moyens selon le budget alloué
  • Consultation du directeur technique, le cas échéant

De nombreux devis de post-production seront étudiés en fiction TV (unitaire et série) et en fiction cinéma (long-métrage)

Exercice final : gestion d’un projet global

Un brief client (fiction) est donné aux stagiaires. A partir de ce dernier, ils doivent :

  • Déterminer les moyens techniques et humains
  • Etablir le planning de travail
  • Produire le devis de post-production
  • Mettre en place le workflow du projet

Deux propositions de workflow doivent être faites : un workflow de fiction TV et un de fiction cinéma.

Correction et bilan de la formation

Financement

  • Intermittents du spectacle, artistes-auteurs et journalistes rémunérés à la pige : sur étude de dossier par l’AFDAS (renseignements au 01 44 78 38 44), à la condition de satisfaire aux critères de recevabilité (toutes les précisions sur le site de l’AFDAS)
  • Salariés d'entreprise : possibilité de prise en charge dans le cadre de la
    formation professionnelle continue
  • Autres statuts : nous contacter

Moyens techniques

 

Inscription

1

Veuillez compléter ce formulaire :

* Champs obligatoires

CIFAP traite les données recueillies afin de gérer vos demandes d’information et vous accompagner dans votre orientation. Nous vous informons que CIFAP utilise vos données à des fins marketing pour personnaliser et adapter ses offres de services à vos besoins et établir des statistiques et des modèles de profils marketings.

Vos données seront conservées pour une durée de 3 ans ; pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, veuillez consulter la politique de protection des données de l’école ou envoyer un mail à l’adresse dpo@cifap.com.

2

Vous serez contacté par un conseiller. Il vous oriente et vous aide à constituer votre dossier de financement.

3

Vous validez votre financement et obtenez votre inscription en formation.

Le métier de D.I.T (Digital Imaging Technician)

Analyser le langage du montage, comprendre sa grammaire afin d’être en capacité d’assumer des choix artistiques et de se positionner comme un vrai collaborateur du réalisateur.

La direction de post production pour le cinéma et la télévision

Identifier les enjeux économiques et techniques de la post-production pour la télévision HD et le cinéma numérique. En acquérir le vocabulaire, en découvrir les outils. Aborder les spécificités du numérique aujourd’hui, s’approprier une méthodologie d’ana

Monteur audiovisuel et cinéma

Se préparer à assumer et à gérer sa fonction de monteur comme chef d’équipe technique et collaborateur artistique. Acquérir la maîtrise des différents outils et une pratique concrète du montage.

Voice Track : la radio en différé

Dans les années 90, de l'automatisation de la radio est né le voice track, une technique permettant de pré-fabriquer des émissions. L'animateur ne produit pas le contenu dans des conditions de direct, il se contente d'enregistrer ses interventions,...